Communiqué - La Commission canadienne des droits de la personne accueille la nomination de la nouvelle commissaire à l’équité salariale

Le 17 septembre 2019 – Ottawa (Ontario) – Commission canadienne des droits de la personne

La Commission canadienne des droits de la personne accueille la nomination par décret de Karen Jensen en tant que toute première commissaire à l'équité salariale du Canada.

Mme Karen Jensen est une avocate d’expérience ayant représenté des clients dans le cadre de dossiers en matière de droits de la personne, constitutionnels, administratifs et au droit de l’emploi et du travail, et ce, depuis plus de 25 ans. Mme Jensen a antérieurement représenté des employeurs, des employés et des syndicats dans un éventail complet de questions de droit du travail et de l'emploi devant tous les tribunaux judiciaires et administratifs. Elle a également représenté, devant les tribunaux administratifs et judiciaires, des universités dans le cadre d'appels académiques et de différends en matière de droits de la personne. Elle a fourni des conseils à des fournisseurs de services et des organismes de réglementation concernant, entre autres, la conformité aux exigences constitutionnelles ainsi qu'aux exigences internationales et nationales en matière de droits de la personne.

Avant d’être nommée comme commissaire à l’équité salariale, Mme Jensen était associée au bureau Norton Rose Fulbright LLP et directrice du département du Droit de l'emploi et du travail du bureau national et celui d’Ottawa. Antérieurement, elle a été doyenne adjointe de la Faculté de droit de l’Université d’Ottawa, où elle a enseigné la résolution des différends. De 2005 à 2009, elle a été membre à plein temps du Tribunal canadien des droits de la personne, où elle a tranché des différends portant sur les droits de la personne ou en a assuré la médiation. Mme Jensen a également été avocate à la Commission où elle traité des dossiers de plaintes en matière des droits de la personne devant le Tribunal canadien des droits de la personne et devant la Cour fédérale.  

Elle est titulaire d’un baccalauréat en arts de l’Université de Winnipeg, d’une maîtrise en psychologie de l’Université de Toronto et d’un baccalauréat en droit de l’Université Western. Elle est également membre du Barreau de l’Ontario.

Citation

« Il existe encore des inégalités fondamentales en matière de rémunération pour beaucoup trop de travailleuses au Canada. La nouvelle commissaire à l’équité salariale veillera à ce que toutes les personnes relevant de la compétence fédérale reçoivent un salaire égal pour un travail de valeur égale. Il est dans l’intérêt non seulement des particuliers et des familles, mais aussi de l’économie canadienne et de la société dans son ensemble. » – Marie-Claude Landry, présidente de la Commission canadienne des droits de la personne

Faits en bref

La Loi sur l'équité salariale (Loi visant à établir un régime proactif d'équité salariale dans les secteurs public et privé fédéraux) crée un régime proactif d'équité salariale qui fera en sorte que les femmes et les hommes qui travaillent dans des milieux de travail sous réglementation fédérale, y compris les secteurs public et privé, les milieux de travail parlementaires et les cabinets du premier ministre et des ministres, touchent un salaire égal pour un travail de valeur égale. La Loi, déposée le 28 octobre 2018, a reçu la sanction royale le 13 décembre 2018 et devrait entrer en vigueur en 2020.

Pour rester branché

Suivez-nous sur Twitter, Facebook et Instagram.
Visionnez nos clips sur YouTube.

Coordonnées pour les médias

Relation avec les médias
613-943-9118
communications@chrc-ccdp.gc.ca