DÉCLARATION - Nouvelle loi qui représente une avancée encourageante pour les enfants et les familles autochtones au Canada : CCDP

À la suite du dépôt par le gouvernement du Canada d’un projet de loi concernant les enfants, les jeunes, et les familles des Premières Nations, des Inuits et des Métis, Marie-Claude Landry, présidente de la Commission canadienne des droits de la personne a fait la déclaration suivante :

« La Commission canadienne des droits de la personne est encouragée par la présentation d’un projet de loi visant à réformer le système fédéral de protection de la jeunesse. La réforme du système actuel serait une avancée significative pour les enfants et les familles autochtones au Canada.

« Nous savons depuis des années, et ce, depuis la décision historique en 2016 du Tribunal canadien des droits de la personne, que le programme actuel et son financement sont discriminatoires à l’égard des Premières Nations.

« Bien que des progrès ont été réalisés depuis 2016, l'introduction de ce projet de loi reconnaît qu'il existe encore des inégalités fondamentales pour beaucoup trop d'enfants et de familles inuites, métis et des Premières Nations au Canada.

« Nous sommes impatients d'étudier le projet de loi et nous serons heureux de fournir nos commentaires tandis qu’il chemine à travers la procédure législative.

« Nous espérons que le Canada sera un pays où tous les enfants ont la même possibilité de grandir en sécurité, avec l'amour et le soutien de leur famille, peu importe qui ils sont, et où ils vivent. »

Pour rester branché

Suivez-nous sur Twitter @DroitsPersonneCa et Facebook.
Visionnez nos clips sur YouTube

Coordonnées pour les médias

Relation avec les médias
613-943-9118
communications@chrc-ccdp.gc.ca