Ensemble contre l’antisémitisme

Notes d’allocution

Marie-Claude Landry, Ad. E.

Présidente
Commission canadienne des droits de la personne

Ensemble contre l’antisémitisme

Allocution de bienvenue à l'évènement pour FAST 

Le jeudi 2 mai 2019

Grande salle, Hart House, Université de Toronto
7 rue Hart House
Toronto (Ontario)

17 h 30


LE TEXTE PRONONCÉ FAIT FOI

Bonsoir à tous! 

C'est un plaisir d'être ici avec vous tous, sur le territoire traditionnel de nombreuses nations autochtones, y compris la Première nation des Mississaugas de New Credit, la nation Anishnabeg, les Chippewas, les Haudenosaunee, et les Wendat - qui est maintenant le foyer de nombreuses Premières Nations, Inuits et Métis. 

Je voudrais commencer par remercier les organisateurs qui sont à l’origine de cet événement. 

Hier était le Jour commémoratif de l'Holocauste, une journée pour souligne l’importance de combattre l’antisémitisme et toute forme de haine.  

Je remercie tous ceux avec nous ce soir pour tout ce que vous faites chaque jour afin combattre l’antisémitisme et toutes les formes de haine au Canada. 

Je suis ici pour vous dire que vous n'êtes pas seuls dans cette lutte, et que nous sommes à vos côtés.

La Commission canadienne des droits de la personne, l'organisation que je dirige, est profondément préoccupée par l'augmentation des incidents antisémites haineux, ici au Canada, au Sud de notre frontière, et partout dans le monde. 

Le week-end dernier, nous avons tous été bouleversés par un autre acte de violence insensée envers la communauté juive. 

Ici au Canada, les crimes haineux antisémites continuent de figurer parmi les plus fréquents des crimes motivés par la religion, signalés à la police.

Cette réalité reflète ce qui se passe partout dans le monde, et explique le sentiment d’urgence ressenti par les communautés juives. 

Cette lutte n'est pas en voie de disparaître. 

En tant qu'institution nationale des droits de la personne, il est de notre devoir de dénoncer l'antisémitisme et toutes les formes de haine.

Nous allons intensifier nos efforts; nous serons plus audacieux
Nous parlerons plus fort.

Comme je l’ai souvent dit, refuser les droits d’un groupe de personnes compromet ceux de tous

Il y a deux semaines, nous avons rendu public notre rapport annuel 2018.

Nous avons choisi le titre « Brisons le silence » parce que c'était notre mantra pour 2018. Et il le reste tout autant aujourd’hui.

Il s’agit d’un appel à tous les Canadiens à agir.

Un appel à dénoncer la haine et l’intolérance. 

À parler haut et fort pour faire valoir les principes d’égalité, de dignité et de respect pour tous.

Nous savions qu’il nous fallait une image forte qui représenterait cette idée.  

Nous avons choisi l'image prise lors d'une manifestation pacifique contre le racisme à Montréal en 2018; un événement qui rassemblait plus de 160 organisations de partout au Canada.

Lorsque nous avons approché le père de la fillette représentée sur la photo afin d’obtenir sa permission de l’utiliser, il nous a dit qu'il avait amené ses quatre filles, à la manifestation pour qu’elles vivent cette expérience.

Pour nous, cette photo représente un père qui montre à ses jeunes filles – la prochaine génération – à faire entendre leur voix. 

À s’engager dans leur milieu…

À dénoncer le racisme et l’intolérance par une opposition pacifique.

Pour nous, cette photo était un choix évident. 

Mais nous avons été surpris des réactions.

Nous avons été surpris par le degré de virulence que nous avons reçu à cause d’une photo.

Les propos dans les médias et des journalistes ainsi que les messages reçus accusent la Commission de : 

soutenir des terroristes;
promouvoir l'oppression d'une jeune fille;
d’être anti-Canadien, anti-liberté. 

Nous avons reçu une multitude de messages de menaces, de haine et de commentaires négatifs sur les médias sociaux de la part de personnes qui étaient furieuses de la photo choisie. 

Le triste constat est que ces messages ont démontré ce dont nous parlons dans notre rapport; rapport que les auteurs de ces  messages n’ont possiblement pas pris la peine de lire. 

La haine, le racisme et l'intolérance religieuse sont visiblement très présents au Canada. 

En augmentation significative.

Il est plus que temps de dénoncer cette situation. 

La seule manière de bâtir l’avenir est de travailler ensemble et de se serrer les coudes.

L'éducation est clé.

C'est pourquoi les programmes FAST comme « Choisissez votre voix » sont si importants.

Ce programme enseigne aux jeunes les valeurs de l'inclusion et de l'acceptation, et leur donne les moyens de s'exprimer, de dénoncer et de contribuer à bâtir un Canada meilleur.

De nombreux adultes devraient en tirer également une leçon :  nous avons tous la responsabilité de parler, et de parler haut et fort…

…pour l’égalité;
…pour l’inclusion;
…pour le respect. 

Merci d'être les défendeurs et les militants pour les droits de la personne. Votre contribution est essentielle. 

Je suis, la Commission canadienne des droits de la personne que je dirige, sommes avec vous dans ce combat. 

Cette mission, nous la poursuivons ensemble. 

Merci Shalom!